VIZIR


VIZIR
VIZIR

VIZIR ou WAZ 壟R

L’étymologie du terme waz 稜r (vizir) est fort controversée. Si l’accent a longtemps été mis sur son origine pahlavi, c’est le caractère arabe du terme — waz 稜r , de la racine trilitère wzr — qui a ensuite retenu l’attention, le mot servant à désigner, de manière large et vague, «celui qui aide à porter un fardeau». Quant à la fonction elle-même, elle se caractérise par son aspect fluctuant et imprécis, recouvrant tantôt une responsabilité purement administrative, tantôt une véritable suppléance du calife pour inclure alors le commandement militaire suprême et la direction politique de l’État.

Avec la décadence des ‘Abb sides, le waz 稜r est remplacé par un grand émir (‘am 稜r al-‘umar ) qui assume les fonctions de chef de l’État. En revanche, dans les diverses dynasties issues du morcellement du califat, on retrouve un waz 稜r dont les fonctions et attributions sont tout aussi «évolutives» que celles du waz 稜r ‘abb side. Ainsi, le d 稜w n qui assiste le sultan saldj qide est dirigé par un waz 稜r (sahib-i-d 稜w n) chargé de l’application des lois et règlements. Enfin, sous les Ottomans, la fonction est maintenue, mais le titre de waz 稜r est porté par un bon nombre de hauts fonctionnaires.

Dans l’Égypte antique, le personnage principal du gouvernement, après le pharaon, s’appelait le face="EU Domacr" 龜jaty ; mais il a été appelé w zir par les historiens, étant donné la ressemblance de ses fonctions avec celles du w zir de la civilisation musulmane.

vizir [ vizir ] n. m.
• 1433; mot turc, du persan, d'où vient aussi l'ar. alwazir; cf. alguazil
Hist. Membre du conseil des califes; ministre siégeant au Divan, sous l'Empire ottoman. Grand vizir : Premier ministre. Dignité de vizir (ou VIZIRAT n. m. ).

vizir nom masculin (arabe wazīr) Traduction moderne du Premier ministre (tjati en égyptien) du pharaon. Ministre d'un prince musulman. (Le titre et la fonction sont attestés dès l'époque omeyyade, mais celle-ci ne connaît son plein développement que sous les Abbassides. Le titre fut attribué par les Ottomans aux principaux dignitaires de l'État à partir de 1380. Sous Mehmed II (1451-1481), l'un d'eux reçut la prééminence avec l'appellation de grand vizir..) ● vizir (citations) nom masculin (arabe wazīr) Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Un vizir aux sultans fait toujours quelque ombrage. Bajazet, I, 1, Acomat

vizir
n. m. HIST Ministre du sultan.
|| Grand vizir: Premier ministre de l'Empire ottoman.

⇒VIZIR, subst. masc.
HISTOIRE
A. — [Dans les pays musulmans]
1. Conseiller principal du calife. [Le calife] voulut que les frères du visir vécussent dans une extrême opulence (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 198). V. infra vizirat ex.
2. Haut dignitaire, et plus partic., ministre, premier ministre de l'empire ottoman. Là aussi s'étendent les vastes lignes de plusieurs palais du sultan ou de ses vizirs (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 378).
Grand vizir. Personnage le plus important de l'empire ottoman après le sultan, premier ministre. Mehmed Sokoli, qui fut un grand vizir du Sultan Suleïman le Magnifique, édifia notre mosquée (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 260).
B. — Personnage le plus important de l'Égypte ancienne après le pharaon, ayant des fonctions très étendues. L'esclave Joseph, devenu le vizir du Pharaon et le dispensateur des richesses de l'Égypte (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 34).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1718; Ac. 1740: ,,Plusieurs écrivent visir``. Attest. de visir encore ds HUGO, Légende, t. 6, 1883, p. 274. Étymol. et Hist. 1. 1457 visir « ministre, dans l'Empire ottoman » (BERTRANDON DE LA BROQUIÈRE, Le Voyage d'Outremer, éd. Ch. Schefer, p. 183: il a IIII hommes que l'en nomme bascha ou visirs [...] visirz, c'est à dire conseilliers); 1579 vizir (Négociations de la France dans le Levant, éd. E. Charrière, t. 3, p. 849: le beglierbey de la Grèce [...] a esté faict bassa vizir); 1579 premier vizir « premier ministre, dans l'Empire ottoman » (ibid., p. 835); déb. XVIIe s. grand visir (D'AUBIGNÉ, Hist. univ., t. IX, p. 208, Soc. Hist. de Fr. ds GDF. Compl.); 2. 1740-55 fig. « homme hautain, despotique » (SAINT-SIMON, Mém., chap. 484, p. 10 ds LITTRÉ). Empr. au turc vezir « vizir, ministre », et celui-ci à l'ar. , mêmes sens. Fréq. abs. littér.:(vizir) 100; (visir) 21.
DÉR. Vizirat, subst. masc., hist. Dignité, charge de vizir; durée des fonctions d'un vizir. L'ancien vizir égyptien Châwer, chassé par son compétiteur Dirghâm, se réfugia en Syrie musulmane et implora du puissant atâbeg l'envoi d'un corps expéditionnaire pour le restaurer dans le vizirat (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 195). []. Ac. 1762: vizirat; 1798-1878: -rat, -riat; 1935: -rat. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 314: visir, visirat. 1res attest. a) 1664 « temps pendant lequel un vizir exerce ses fonctions » (J. DE THÉVENOT, Rel. d'un voyage fait au Levant, p. 154 ds Mél. Dauzat (A.), p. 32: ... mourut le 48. iour de son Vizirat), b) 1684 « dignité, fonction de vizir » (Mém. du Sr. de la Croix, t. 1, p. 71 ds Z. rom. Philol. t. 60, p. 383: sa promotion au Viziriat), 1697 (D'HERBELOT, Bibl. orientale, p. 388 ds Fonds BARBIER: soins du vizirat); de vizir, suff. -at.

vizir [viziʀ] n. m.
ÉTYM. 1433; mot turc, du persan, d'où vient aussi l'arabe wǎzīr. → Alguazil.
tableau Mots français d'origine arabe.
Hist. Membre du conseil des califes; ministre (cit. 5) siégeant au Divan, sous l'Empire ottoman (→ Ombrage, cit. 9). || Grand vizir : Premier ministre.
0 La place du sultant est quelquefois la plus oisive de la terre, et celle du grand-vizir (sic), la plus laborieuse : il est à la fois connétable, chancelier, et premier président. Le prix de tant de peines a été souvent l'exil ou le cordeau.
Voltaire, Essai sur les mœurs, XCIII.
DÉR. Vizirat.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vizir — vizir …   Dictionnaire des rimes

  • vizir — VIZÍR, viziri, s.m. Nume dat miniştrilor (sau înalţilor dregători) din ţările musulmane. ♢ Mare vizir = nume dat în Imperiul Otoman dregătorului care îndeplinea funcţia de prim sfetnic al sultanului. – Din tc. vezir. Trimis de romac, 13.09.2007.… …   Dicționar Român

  • Vizir — Vi*zir , n. See {Vizier}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vizir — VIZIR: tremble à la vue d un cordon …   Dictionnaire des idées reçues

  • vìzīr — m 〈G vizíra〉 1. {{001f}}pov. pokretni rešetkasti dio kacige koji se spušta na lice 2. {{001f}}(+ potenc.) pren. ono što je namijenjeno usmjerivanju pogleda u odnosima optičke prirode (zaštitna mrežica za lice kod mačevalaca, usmjerivač objektiva… …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • vizir — s. m. 1. Cada um dos principais oficiais do conselho do ex sultão da Turquia. 2. Ministro do mesmo sultão …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • vizir — vìzīr m <G vizíra> DEFINICIJA 1. pov. pokretni rešetkasti dio kacige koji se spušta na lice; obrazina 2. [i] (+ potenc.)[/i] pren. ono što je namijenjeno usmjerivanju pogleda u odnosima optičke prirode (zaštitna mrežica za lice kod… …   Hrvatski jezični portal

  • Vizir — Le vizir est un mot arabe ( وزیر en arabe et en persan), (traduit en wasîr, vizir, vazir, wesir ou wezir), était un fonctionnaire de haut rang, qui avait un rôle de conseiller ou ministre auprès des dirigeants musulmans comme les califes, émirs,… …   Wikipédia en Français

  • vizir — (vi zir) s. m. Nom des principaux officiers du conseil du Grand Seigneur. •   Les janissaires ont été souvent dangereux aux sultans ; mais il n y a pas un exemple d un seul vizir qui n ait été aisément sacrifié sur un ordre de son maître, VOLT.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VIZIR — s. m. Nom des principaux officiers du conseil du Grand Seigneur. On appelle Grand vizir, Le premier ministre de l empire ottoman. Fig. et fam., C est un vizir, se dit D un homme en place qui a le caractère absolu, le commandement hautain. On dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)